Différenciation pédagogique

L'enseignement des fondamentaux

Accompagner les classes
à effectif réduit

Un dossier préparé par le pôle pédagogique
de la Direction des Services Départementaux de l'Éducation Nationale Nord

L'enseignement explicite

Continuité et progressivité

L'évaluation

Accompagner les classes à effectif réduit

Introduction

Vous trouverez des ressources issues des différentes journées de formation, ainsi que des ressources institutionnelles et issues de la recherche. Ces ressources seront complétées régulièrement.

Différenciation pédagogique

L'enseignement des fondamentaux

Lire - Ecrire - Parler

Accorder une place fondamentale à l'apprentissage du vocabulaire, aux activités métalexicales, au code, à la phonologie, à la vitesse de lecture, à la compréhension (orale/écrite), à l'univers culturel (présence de livres), à la présence de l'écrit structuré au quotidien, de plus en plus autonome et en situation de production d'écrit . Renforcer l'importance de l'oral en compréhension et en production. Garder une nécessaire articulation entre automatisation et sens.

Compter

Les compétences en calcul se développent progressivement tout au long des 4 cycles de l'école et du collège. La continuité des apprentissages est donc à favoriser. Au cycle 2, la composante écrite de l'activité mathématique devient essentielle. L'activité langagière orale, reposant sur une syntaxe et un lexique spécifiques et adaptés, accompagne l'écrit lors des échanges entre élèves. Le lien oral écrit est donc là aussi une priorité. Au cycle 2, les élèves vont consolider leur compréhension des nombres entiers rencontrés au cycle 1. Ils étudient différentes manières de désigner les nombres, ils apprennent les 4 opérations à partir de problèmes qui leur donnent du sens. La résolution de problèmes simples de la vie courante développe chez les élèves des capacités à chercher, raisonner et communiquer. La connaissance des nombres entiers et du calcul est donc un objectif majeur du cycle 2.

Respecter autrui

Principe présent dans les programmes d'Enseignement Moral et Civique, le respect d'autrui est une valeur inscrite dans la Constitution. Tout au long de l'école primaire, les élèves deviennent progressivement conscients de leurs responsabilités dans leur vie personnelle, sociale, et scolaire. L'absence de toute forme de discrimination est un des principes du respect d'autrui : développer la tolérance, accepter les différences, pour vivre ensemble en société. Une société républicaine fondée sur les grands principes de la République : la liberté, l'égalité, la fraternité, la laïcité, la solidarité. L'élève acquiert ainsi, chaque jour, des connaissances sur ces valeurs républicaines fortes, qui se traduiront par des comportements et attitudes adaptés, tel un citoyen éclairé.

L'enseignement explicite

Expliciter les enjeux et les procédures en collectif. Exercer une vigilance envers l'étayage, le désétayage, les feedbacks. Valoriser et accompagner la mise en activité. Définir l'explication de la difficulté surmontée comme élément moteur. Importance de la clarté des tâches, de leur explicitation et de la mise en relation des activités entre elles. Se situer dans un projet d'apprentissage, lisible et explicite. Accompagner le passage du concret vers l'abstrait, de l'implicite vers l'explicite. Impliquer l'élève dans la dimension du plaisir d'apprendre, de la conscience de progresser, de l'envie de faire des efforts, et du rôle formateur de l'erreur.

Continuité et progressivité

Se situer dans une dynamique et un parcours d'apprentissage. Prendre appui et accompagner les acquis de l'école maternelle. Prendre en compte les différences entre élèves sans considérer les difficultés comme marqueurs d'échec. Penser la continuité en terme de pratiques, de repères et de modalités d'apprentissage.

L'évaluation

L'acte d'évaluer est un geste professionnel quotidien difficile dont les enjeux sont forts. Il s'agit bien d'un acte pédagogique, au service des apprentissages, afin d'instaurer une dynamique de progrès chez les élèves. L'évaluation est le premier temps d'un processus de régulation, pour le professeur comme pour les élèves. Elle est à mener sur la durée, en cherchant à valoriser les acquis des élèves. Quelques principes sur lesquels s'appuyer : Formaliser et expliciter des modalités d'évaluation qui font progresser les élèves ; impliquer l'élève dans le processus d'évaluation ; garantir une évaluation respectueuse de la diversité des rythmes d'acquisition des élèves ; harmoniser les pratiques ; être explicite sur les enjeux et finalités de l'évaluation.